Il y a plus de 250 millions de personnes aveugles ou malvoyantes dans le monde. Pour plus des trois quarts d’entre eux, il existe des solutions simples, efficaces et peu coûteuses qui peuvent prévenir ou traiter leur perte de la vue. Notre objectif est d’éliminer la cécité évitable, de donner aux personnes les moyens de sortir de la pauvreté et de travailler à la couverture sanitaire universelle.

La couverture sanitaire universelle signifie que toutes les personnes reçoivent les services de santé dont ils ont besoin – y compris les services de santé publique promouvant le bien-être (comme les campagnes d’information antitabac), la prévention des maladies (comme les vaccinations) et le traitement, la réadaptation et les soins palliatifs (comme les soins de fin de vie) – de qualité suffisante pour être efficace, tout en veillant à ce que l’utilisation de ces services n’expose pas l’utilisateur à des difficultés financières.

Depuis sa création en 1978, les missions de l’OPC se déclinent en cinq volets :

  1. Promouvoir et mettre en œuvre les moyens de lutter contre la cécité et les déficiences visuelles ;
  2. Contribuer, directement ou indirectement, et encourager toutes les initiatives dans le domaine de la santé oculaire et de la prévention de la cécité;
  3. Mener des études épidémiologiques sur les causes de la perte totale ou partielle de la vue;
  4. Initier et organiser des campagnes d’information destinées à sensibiliser le public à l’étendue et à la gravité de la cécité dans les pays en développement d’Afrique Francophone;
  5. S’engager résolument dans le développement des ressources humaines dans le domaine de la santé oculaire.

En 2018, ces cinq composantes se traduisent par :

  • Transfert de connaissances et formation des ressources humaines en ophtalmologie;
  • Établissement et / ou renforcement des programmes de soins oculaires;
  • Autonomisation des équipes locales de professionnels de la santé oculaire;
  • Installation de mécanismes pour la durabilité des activités de santé oculaire

NOTRE HISTOIRE

1978
1979
1980-86
1983
1992
1996
1998-2007
2000-présent
2001
2003
2004
2006
2011-2013
2014-2015
2017

1978

Création de l’OPC par un groupe d’ophtalmologistes et un banquier

1979

L’OPC est mise sous le haut patronage du Président de la République

1980-86

L’OPC met en œuvre le premier projet de soins oculaires complets et universels

« Yeleen » au Mali

1983

Initiation du premier dépistage de la vision nationale française dans le contexte de la sécurité routière, pour lequel l’OPC est reconnue comme une organisation de service public (200 ONGs sur 10K)

1992

L’OPC lance une campagne de distribution massive de médicaments pour lutter contre l’onchocercose en Afrique de l’Ouest, au cours de laquelle 3 millions de personnes en moyenne étaient traitées chaque année

1996

L’OPC ouvre son premier bureau régional à Bamako au Mali.

1998-2007

L’OPC gère son premier programme de cécité infantile au Vietnam, lance un programme de soins oculaires en Moldavie et inclut la République du Congo dans son programme sur l’onchocercose (depuis 2000 à aujourd’hui)

2000-présent

L’OPC établi une relation officielle de travail avec l’Organisation Mondiale de la Santé

2001

En France, l’OPC lance le premier programme de dépistage de la basse vision et organise son premier forum des partenaires dans le cadre du Congrès de la Société Française d’Ophtalmologie

2003

Création d’un réseau de soutien à la santé oculaire (RESO) rejoint par plus de 600 membres de France et d’Afrique avec un accent sur la formation et la formation continue

2004

Le bureau régional de l’OPC à Bamako reçoit le Prix du Programme de Don du Mectizan (Merck & Co.) pour son rôle dans la lutte contre l’onchocercose en Afrique de l’Ouest; première intégration des soins ophtalmologiques primaires dans les zones d’endémie de l’onchocercose, puis expansion vers les zones non endémiques (Guinée, Mali et Sénégal)

2006

L’OPC, en collaboration avec une autre ONG française, lance le premier programme national français de dépistage de la rétinopathie diabétique, qui est encore en vigueur aujourd’hui

2011-2013

L’OPC étend ses programmes complets de soins oculaires au Niger et en Guinée

2014-2015

Initiation du programme national d’élimination du trachome au Tchad dans le district de santé de Mongo, région de Guera et lancement du premier programme de soins oculaires complets et universels au Cameroun

2017

La relation de travail officielle de l’OPC avec l’OMS est renouvelée pour la cinquième fois et l’OPC commence ses opérations de collecte de fonds aux États-Unis

Personne ne mérite d’être laissé pour compte. L’OPC collabore toujours avec les Ministères de la Santé et s’assure que la société civile est impliquée dans tous ses projets.

Un ensemble de valeurs fondamentales régissent à la fois la planification et les actions entreprises :

TRANSPARENCE
La responsabilité financière et la transparence sont importantes pour l’OPC. Vérifié chaque année par une agence indépendante et mondialement reconnue, avec une comptabilité supervisée par un cabinet comptable indépendant, OPC s’assure que les fonds sont utilisés de manière appropriée et selon les normes.

 

Pour plus de détails sur les finances de l’année écoulée, consultez nos états financiers vérifiés :

 

HUMANISME

Les communautés les plus défavorisées méritent des services de santé de qualité fournis par des professionnels de la santé bien formés et à un coût abordable.

RESPONSABILITÉ
L’OPC est structurée de manière à s’assurer que tous les fonds donnés sont utilisés efficacement pour aider le plus de gens possible. Tous les dons servent à financer les dépenses de programmes à court et à long terme, qui en 2017 représentaient 95% du budget.
IMPACT DURABLE

L’OPC veille à ce que toutes les actions de terrain visent à installer des soins oculaires durables et de qualité.

PROFESSIONNALISME
Toujours offrir le meilleur, tout en respectant les normes les plus rigoureuses, en particulier pour les plus vulnérables. L’OPC est fière de l’historique de ses programmes en matière d’impact et de qualité du suivi.
SOLIDARITÉ
Avec détermination, l’OPC s’engage pour le bien commun de tous, en particulier les plus négligés et les plus nécessiteux.

RESPONSABILITÉ & TRANSPARENCE

 

À l’OPC, nous avons choisi d’être une «maison de verre» pour expliquer où va chaque euro. Nous devons à nos donateurs et partenaires de garder leur confiance et leur soutien. En tant qu’organisation ayant son siège en France, l’OPC respecte les contrôles imposés par la loi :

  • Un audit annuel indépendant de ses finances – réalisé au cours des dix dernières années par Ernst & Young et depuis décembre 2017 par Deloitte
  • Une comptabilité vérifiée par un cabinet comptable indépendant
  • Le cabinet comptable et l’auditeur indépendant sont tous deux présents à l’assemblée générale annuelle des membres et lisent leur rapport, qui est ensuite rendu public. Tous les renseignements financiers que l’OPC a l’intention de rendre publics doivent être approuvés par le Commissaire aux Comptes.

De plus, en 2016, l’OPC a obtenu le label IDEAS, décerné par un comité indépendant mis en place par l’Institut pour le Développement de l’Ethique et Actions pour la Solidarité (IDEAS). Ce label reconnaît la qualité de la gouvernance, la gestion financière et le suivi des programmes mis en œuvre. C’est un vecteur de confiance pour les donateurs et les mécènes.
L’OPC accueille favorablement tout audit de son travail et de sa gestion financière

GOUVERNANCE

La gouvernance de l’OPC se structure autour d’une équipe de salariés, d’un Conseil d’Administration, d’un Président assisté d’un bureau.

En savoir plus

UTILISATION DES FONDS

Pour chaque euro que nous dépensons, 95 centimes vont à la préservation et à la restauration de la vue des personnes les plus vulnérables du monde.

  • Programmes (95%)
  • Fundraising (4%)
  • Fonctionnement (1%)