UNE APPROCHE UNIQUE

l’OPC développe ses programmes en collaboration avec les ministères de la santé des pays partenaires, qui restent responsables de tous les programmes et notamment de leur mise en œuvre. Le développement et la mise en œuvre de tout programme donné passent par 4 phases distinctes :

1)Analyse de la situation et planification du programme

Cette étape, planifiée par les partenaires (les Ministères de la Santé, souvent la société civile et l’OPC), permet de :

  • Estimer les besoins en matière de santé oculaire selon les services offerts aux patients en fonction de la main-d’œuvre en santé oculaire disponible
  • Identifier les politiques de santé à améliorer ou à développer
  • Estimer les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs fixés en alliant efficience et pérennité au meilleur rapport coût-efficacité.

Cette étape est réalisée par une visite technique d’un membre de l’équipe de l’OPC suivie d’un atelier national soutenu par l’OPC dont le but est de mettre au point un programme d’intervention géolocalisé en fonction des besoins et des priorités nationales.

 

2) Approbation du programme et collecte de fonds

Le projet de programme d’intervention, finalisé par l’OPC, est présenté au Ministère de la Santé et un protocole d’entente est signé entre le Ministère et l’OPC, ce qui permet à l’OPC de commencer la recherche de financements.

3) Mise en œuvre du programme

Les activités du programme sont mises en œuvre par les ressources humaines du Ministère de la Santé sous la supervision technique de l’OPC et avec le plaidoyer actif de la société civile. La comptabilité et les finances sont confiées à des agents fiduciaires indépendants.

4) Évaluation et recommandations

Tous les programmes de l’OPC doivent se terminer par une évaluation finale menée par des experts indépendants, tandis que la comptabilité et les finances sont auditées par une entité indépendante. Le rapport final approuvé par les experts indépendants et conformément aux recommandations convenues par les partenaires est mis à la disposition du ou des donateurs, des experts et des auditeurs et des partenaires

LE

Selon les dernières données compilées par l’agence internationale pour la prévention de la cécité, 253 millions de personnes sont malvoyantes, dont 36 millions sont aveugles. Le risque de cécité est de 5 à 10 fois plus élevé dans les pays en développement que dans les pays industrialisés, et 90% des personnes aveugles vivent dans un pays en développement.

En raison de la croissance démographique et du vieillissement de la population, les statistiques de cécité / déficience visuelle risquent de tripler / doubler d’ici 2050. L’OPC se bat pour que cela ne se produise pas, car il existe des solutions pérennes pour assurer le droit à la vue pour tous.

Indépendamment de l’âge, les femmes sont plus exposées aux risques de cécité.

Quand les femmes reçoivent des soins oculaires de qualité et ont accès aux chirurgies adéquates, cela a un impact non seulement sur leur vie mais aussi sur celle de leur famille. Les jeunes filles n’auront pas à abandonner l’école et les femmes peuvent continuer à gagner leur vie et participer au bien-être de leur famille.

Fournir des lunettes corrige la vision de millions d’enfants souffrant de problèmes comme la myopie ou l’astigmatisme et leur permet de recevoir une éducation normale. Car c’est l’éducation qui permet de briser le cycle de la pauvreté et contribuer au développement social et économique. Ainsi, l’OPC devient acteur du développement en améliorant l’autonomisation des individus grâce à un accès durable à la vue.

0
MILLIONS DE PERSONNES ONT UNE DÉFICIENCE VISUELLE LIÉE À LA DISTANCE
SONT DES FEMMES 55%
VIVENT DANS DES PAYS À REVENU FAIBLE OU INTERMÉDIAIRE 89%
0
MILLIONS D’AVEUGLES

À l’OPC, nous avons choisi d’être une «maison de verre» pour expliquer où va chaque euro.

La responsabilité financière et la transparence sont importantes pour l’OPC. Vérifié chaque année par une agence indépendante et mondialement reconnue, avec une comptabilité supervisée par un cabinet comptable indépendant, OPC s’assure que les fonds sont utilisés de manière appropriée et selon les normes.

  • Programmes (95%)
  • Fundraising (4%)
  • Fonctionnement (1%)
  • NOS PARTENAIRES

    Organisations partenaires, sponsors, fondations:

    Ministère de la Santé:

    Font Resize
    Contrast