UNE APPROCHE UNIQUE

l’OPC développe ses programmes en collaboration avec les ministères de la santé des pays partenaires: Niger, Tchad, Mali, Cameroun, République Centrafricaine, République du Congo, Bénin, Guinée, Mauritanie. Les ministères de la santé des pays partenaires restent responsables de tous les programmes et notamment de leur mise en œuvre. Le développement et la mise en œuvre de tout programme donné passent par 4 phases distinctes :

1)Analyse de la situation et planification du programme

Cette étape, planifiée par les partenaires (les Ministères de la Santé, souvent la société civile et l’OPC), permet de :

  • Estimer les besoins en matière de santé oculaire selon les services offerts aux patients en fonction de la main-d’œuvre en santé oculaire disponible
  • Identifier les politiques de santé à améliorer ou à développer
  • Estimer les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs fixés en alliant efficience et pérennité au meilleur rapport coût-efficacité.

Cette étape est réalisée par une visite technique d’un membre de l’équipe de l’OPC suivie d’un atelier national soutenu par l’OPC dont le but est de mettre au point un programme d’intervention géolocalisé en fonction des besoins et des priorités nationales.

 

2) Approbation du programme et collecte de fonds

Le projet de programme d’intervention, finalisé par l’OPC, est présenté au Ministère de la Santé et un protocole d’entente est signé entre le Ministère et l’OPC, ce qui permet à l’OPC de commencer la recherche de financements.

3) Mise en œuvre du programme

Les activités du programme sont mises en œuvre par les ressources humaines du Ministère de la Santé sous la supervision technique de l’OPC et avec le plaidoyer actif de la société civile. La comptabilité et les finances sont confiées à des agents fiduciaires indépendants.

4) Évaluation et recommandations

Tous les programmes de l’OPC doivent se terminer par une évaluation finale menée par des experts indépendants, tandis que la comptabilité et les finances sont auditées par une entité indépendante. Le rapport final approuvé par les experts indépendants et conformément aux recommandations convenues par les partenaires est mis à la disposition du ou des donateurs, des experts et des auditeurs et des partenaires

Carte montrant le lieu d'intervention de l'OPC. L’Organisation pour la Prévention de la Cécité (OPC) intervient en Afrique Francophone

EN AFRIQUE FRANCOPHONE, L’OPC PROMEUT L’ACCÈS A DES SOINS OCULAIRES COMPLETS, DURABLES ET DE QUALITÉ

L’Afrique Francophone est trop souvent négligée par les acteurs du développement international. L’Organisation pour la Prévention de la Cécité (OPC) travaille avec les gouvernements, les organisations de la société civile et les communautés locales au renforcement qualitatif pérenne des systèmes de soins oculaires et assurer ainsi le droit à la vue des populations.

À l’OPC, nous avons choisi d’être une «maison de verre» pour expliquer où va chaque euro.

La responsabilité financière et la transparence sont importantes pour l’OPC. Vérifié chaque année par une agence indépendante et mondialement reconnue, avec une comptabilité supervisée par un cabinet comptable indépendant, OPC s’assure que les fonds sont utilisés de manière appropriée et selon les normes.

  • Programmes (92%)
  • Fundraising (6%)
  • Fonctionnement (2%)